Akyalis, la percée microfibre

 Akyalis, la percée microfibre

La microfibre d’Akyalis.

Janvier 2013. Le communiqué vient de tomber. Au monde du soin ultime apporté aux objets précieux, montres ou bijoux, la microfibre selon Akyalis, se prêtant à toute forme de personnalisation par broderie, gaufrage ou impression, s’offre une percée remarquée en horlogerie. Cette matière soyeuse, appréciée pour sa fiabilité dans les nettoyages subtils, les lustrages, polissages ou manipulations de surfaces délicates, contient une fibre épaisse de moins d’un centième de cheveu. Ecologique, elle est ce textile supérieur composé de polyester et de polyamide dont on tire les gants d’horlogers notamment. Avec ses propriétés électrostatiques, elle capte la moindre salissure sans ajout de produit chimique, jusqu’au cœur d’une microfissure. Disponible en toutes tailles, neutre et personnalisable, elle se prête chez Akyalis (anciennement Intel’Project SA) au private label.

Joel A. Grandjean