Tudor, la marque de tous les possibles

 Tudor, la marque de tous les possibles

Tudor relance à Baselworld 2011 son Advisor (1957). Un succès.

Publié en 2010. En relançant avec succès en 2010 son icône le chrono Heritage, la petite soeur de Rolex crée une ligne et conforte sa prise d’indépendance et sa conquête de nouveaux marchés. Le succès dévérouille bien des portes. Cinquante-huit marchés ont plébiscité le premier modèle chrono de Heritage, cette ligne dédiée à la réédition de mythes historiques. Depuis Baselworld 2011, certaines attitudes inédites ont étonné: des distributeurs et agents qui, aux portes du méga stand Rolex en Halle 1, interpellent le service d’accueil avec des interrogations spécifiquement Tudor. Et, une fois admis au sein du sacro-saint bunker, découvrent en 2011 la nouveauté Heritage Advisor, une montre réveil de 1957, ressuscitée et réinterprétée aux vertus vintage du rétro-chic, accompagnée d’une ondée de modèles inédits et de Clair de Rose, la première ligne exclusivement féminine l’histoire de la marque. Les gens de Tudor, dont leur directeur Philippe-E. Peverelli, ont désormais leur propre adresse mail (et non plus celle de Rolex). Ils ont même réussi à décorer leur étage au sein du siège Rolex à Genève, sous les yeux, derrière la façade impassible, d’un des Conseils d’Administration les plus secrets du monde économique.

Joel A. Grandjean